Celui du Morse.

Bonjour,

Je vous présente le couteau que je me suis fabriqué.

Au départ je ne pensais pas garder ce couteau pour moi mais au fur et à mesure de le croiser de le prendre en main de l’affuter de le nettoyer de le caresser je suis tombé amoureux de ce couteau. Je n’arrive pas à m’expliquer ce coup de foudre.

Tout ce que je sais c’est qu’il m’accompagne partout ou je peux l’emmener. Il est devenu un compagnon de vie.

Lors de sa forge, je me suis connecté à mon moi intérieur, je sentais que chaque coup de marteau était guider par la vibration de mon âme et de mon coeur. C’est un sentiment très difficile à expliquer.

Voici sa description technique.

Damas aléatoire de 19 couches composés d’acier O2 Bohler et de 15N20

Le manche est en loupe de palissandre du Onduras monté sur intercalaire en fibre vulcanisée rouge.

Le tout est maintenu par un rivet mosaïque de 3mm et de deux rivets Laitons de 3 mm.

Place aux photos.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.